Nodoxe°° a eu le privilège de rencontrer le Maire du 9ème arrondissement de Paris, Madame Delphine Bürkli, pour une interview orientée vers les préoccupations et les envies des habitants de l’arrondissement. Nous avons découvert une jeune femme pragmatique, ouverte au dialogue et pleine de projets pour notre arrondissement.Voici nos questions, ses réponses, et en bonus, quelques photos.

Minos Noo – Votre credo est de faire mieux avec moins de moyens. Quels sont vos priorités en termes d’investissements et de nouvelles réalisations sur votre mandature ?

Delphine Bürkli-  Le contexte budgétaire est difficile et, de fait, les dépenses budgétaires doivent être contrôlées. Nous avons dans le 9ème un devoir d’exemplarité en matière de gestion locale ce qui implique plus de rigueur et moins de gaspillages. Mais nous avons aussi à cœur d’offrir des services publics de qualité.
Notre priorité est le respect de l’espace public à savoir : la sécurité, la propreté et la mobilité.De plus, il faut aussi imaginer l’espace public du 21e siècle et prendre en compte les évolutions d’un monde qui change : la place du numérique, la pollution….L’éducation et la conciliation de la vie personnelle, familiale et de la vie professionnelle figurent également parmi nos préoccupations.

MN -Le 9éme manque de galeries et musées à forte personnalité. Notre arrondissement pourrait-il devenir plus créatif ?

DP -Le 9e est l’arrondissement des Arts par excellence, son l’histoire. Je rappelle qu’il comprend 4 salles de spectacles, 20 théâtres, la maison de vente Drouot et de nombreux cinémas.Il y a un fort potentiel culturel à exploiter. C’est pour cela que cette mandature sera, dans ce domaine précis, consacrée à la valorisation de l’Art contemporain et à la sensibilisation des habitants à cet Art. Nous le faisons notamment à travers les publications de la Mairie et nombreuses expositions organisées dans les locaux de la Mairie (Ousmane Sow, l’Avant-garde Chinoise…) .
Nous avons de plus, mis en place un comité culturel composé de personnalités du monde de l’art et dont l’objectif est valoriser les artistes du 9ème.D’autres actions ont été menées : soutien à la Fondation Taylor* , création du Pass Culture Neuf qui permet l’accès à une offre culturelle diversifiée privilégiée par les habitants.
Dans un autre volet, nous voulons que les librairies se développent dans notre arrondissement. Dans cet esprit, la Marie du 9e organise, le 13 juin, le salon du livre pour enfants.
Il faut par ailleurs noter que nombreux artistes habitent notre arrondissement !

*association consacrée au développement de la connaissance des arts

MN -Le parisien est indiscipliné de nature. Il brûle les feux, jette des papiers par terre…etc. Faut-il le punir méchamment ou l’éduquer gentiment ?

DP-Il faut faire preuve de pédagogie avant tout. Pour cela, nous avons engagé des actions de responsabilisation des habitants du 9ème, des acteurs économiques (leurs clients, leurs salariés) mais également des enfants, à ces questions de propreté.
Pour ce qui est de la sécurité routière, nous avons travaillé sur ces questions avec Bernard Darmiche* dans l’objectif est de créer des outils de sensibilisation numériques.
Enfin dans le cadre du plan de mobilité apaisée dans le 9e que nous avons lancé, nous sommes notamment entrain de sécuriser la circulation des vélos.
Pour résumer, il faut communiquer, faire preuve de beaucoup de pédagogie et ensuite verbaliser.

*ancien coureur automobile et très actif aujourd’hui sur les questions de sécurité routière)

MN -Le 9éme est plus propre depuis le début de votre mandature, De nombreuses actions sont menées (opérations de nettoyage approfondies, investissement dans l’aspirateur Glutton…).
Les fameux inspecteurs de salubrité qui agissent dans nos rues sont-ils efficaces ? Portent-ils des imperméables et des lunettes noires ?

DP – Non ! Ils sont en civil ! L’arrondissement ne compte que deux inspecteurs et ce n’est pas assez. Leur travail n’est ni facile ni simple. Mais ce sont des fonctionnaires dévoués.
Nous sommes certes mieux dotés que d’autres arrondissements mais nos besoins sont énormes. La population dans le 9ème triple en journée : nous passons de 62 000 habitants à 180 000 personnes qui circulent dans notre arrondissement.
Je me bats pour que d’une part les postes ouverts soient pourvus et d’autre part obtenir des recrutements supplémentaires.

IMG_3181_fotor_fotor_Fotor_Collage
MN -Notre arrondissement est le 2ème parc immobilier de bureaux de Paris, avec la plus forte densité commerciale (7,7 commerces par 100m de voie) de Paris et une population qui augmente.
Restera t’il encore un peu de place pour les logements ?

DP– L’arrondissement comptait 80 000 habitants dans les années 60-70 contre 62 000 aujourd’hui. Par ailleurs, à la fin des années 90, beaucoup de bureaux ont migré vers l’ouest et la banlieue. Les logements sont donc plus nombreux. Il y a par exemple une forte concentration d’habitants à Anvers, Montholon, beaucoup de familles vers Trinité tandis que l’activité commerciale et de bureaux se répartit entre Haussman, Chaussée d’Antin.
Mais il faut toutefois rester très vigilant pour éviter la dérive administrative à l’instar de certaines grandes villes avec un centre dominé par les bureaux.
Il faut concilier les activités économiques dont nous avons besoin et le bien-être des riverains. L’installation dans le 9ème de Google, Criteo, Blablacar, 1000 mercis et My Little Paris est à ce titre, une chance.

Par ailleurs, pour ce qui est du tourisme et du bien être des riverains, la loi Macron concernant les Zones Touristiques Internationales (ZIT) doit comprendre une amélioration de l’accueil touristique et des mesures relatives à la sécurité et la propreté.

MN-le 9ème c’est aussi les bars, une vie nocturne électrisante tandis que sa population reste composée de près de 50% de cadres supérieurs, professions intellectuelles et libérales.
Les bourgeois sont-ils entrain de s’encanailler ou les canailles s’embourgeoisent-elles ?

DP –Les populations bourgeoises constituées d’intellectuels, de financiers ont toujours été présentes dans cet arrondissement et ce depuis le 19ème siècle. Les classes moyennes se sont installées dans les années 80. Mais la gentrification est passée par là et le départ progressif des classes moyennes du 9e et de Paris de manière globale est notoire.
La politique de logements doit être tournée vers cette classe de la population constituée de puéricultrices, policiers, boulangers….. bref des personnes qui servent les Parisiens.
Il faut aussi imaginer que Paris est une métropole et qu’elle ne doit pas étouffer sous le corset du périphérique. Attendons de voir ce que donnera le Projet du Grand Paris !

MN-Qu’attendez vous de vos administrés ?

DP-Ce sont eux qui attendent quelque chose ! Je suis honorée qu’il m’ait choisie. Je suis à leur disposition et à leur service.

MN-Quels sont vos lieux favoris (restaurants) dans le 9ème ?

DP -Il y a de très bons restaurants et pour toutes les bourses. Je citerai parmi tant d’autres Les Canailles, le Bio Burger, le Papacionou, le Barbe à Papa.
Mon activité exige que je me nourrisse bien tout en gardant la ligne !

MN -Une question d’actualité brûlante : une mesure efficace et réalisable pour lutter contre la pollution (pour rappel, le 18 mars 2015, Paris a été la ville la plus polluée au monde)

DP -Paris est une métropole qui elle même fait partie d’une région. La pollution ne concerne donc pas que Paris comme le nuage radioactif de Tchernobyl qui se serait arrêté aux frontières de la France !
Les mesures sont nombreuses : favoriser les véhicules électriques et cela doit s’appliquer aussi aux transports en commun (bus , tramways).
Je circule moi même en voiture électrique française.
Certaines décisions actuelles sont incompréhensibles comme celles concernant le renouvellement à Paris d’une partie du parc autobus du STIF en moteur diesel !
Force est de constater que l’industrie française a pris beaucoup de retard dans le domaine de l’économie verte et la désindustrialisation de notre pays ne va pas aider….
A nouveau dans le domaine des transports, il faut limiter la circulation des poids lourds dans Paris et exiger des cars de tourisme moins polluants.
On se demande aussi pourquoi l’écotaxe a été abandonnée alors que la fiscalité écologique a prouvé son efficacité ailleurs ? Nous sommes arrivés au bout d’une logique….
Nous devons aussi développer les énergies renouvelables et notamment les énergies solaires. Mais nous avons aussi besoin du nucléaire.

MN-Pour finir, avez vous une question à me poser ?
DP
 -Oui ! Est-ce que tout va bien pour vous ?’
MN -Oui, très bien je vous remercie. Et puis je suis contente de vous avoir rencontrée, d’avoir créé Nodoxe… bref!

Mino Wong 

  1. Naudé Philippe

    intéressant mais où est passée l’impertinence de Mino Wong face à ce discours convenu d’une élue pensant à droite ?
    pour info la population de l’arrondissement voisin le 18 est de
    220.000

    1. de Mino Wong°°

      Cher Philippe, vous avez raison de le souligner, j’ai été trop sage. Sans doute parce qu’il s’agit du premier entretien politique donc d’une première expérience qui mérite sans doute d’être murie. Le but consistait aussi à inaugurer en fanfare une rubrique consacrée au 9ieme.
      Merci Philippe de votre fidélité!

  2. de Mino Wong°°

    220 000 habitants dans le 18? Merci de cette information. C’est donc le 2ieme arrondissement le plus peuplé de Paris après le 15ième n’est ce pas? Peut-on facilement migrer vers le 18ème? Le climat y est-il clément?

  3. Waloo

    Trop formel et trop conventionnel…mais qu’attendre de plus d’une personnalité politique?
    Mais excellente initiative, Ton objectif de parler de d’ l’arrondissement où tu vis est atteint.
    Et Madame le Maire est accessible et sympathique.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :