Vous réfléchissez au sens insensé de la vie? Vous êtes en conflit armé avec vous-même?
Il serait donc de bon aloi de consacrer deux heures de votre temps au visionnage d’un film  sélectionné par NODOXE°°,  qui devrait sans nul doute vous aider à trouver quelques réponses à vos questionnements.
Ne négligeons pas l’apport du cinéma dans nos vies et dans nos réflexions!
Prévoyez toutefois et à portée de main, une tablette d’aspirine et un breuvage de votre choix.

Dans un ordre de dépression décroissante:

Puzzle of a downfall child de Jerry Schatzberg (1970):  Cette oeuvre méconnue mérite une attention particulière puisque l’objet en est l’envoûtante Faye Dunaway. Ex compagnon de l’actrice, c’est une caméra du réalisateur, amoureuse, qui filme ce portrait d’un ex-mannequin en proie à un mal-être profond, qui se dérobe sans cesse à l’amour.  En partie biographique, la dépression nerveuse est filmée ici sur un rythme saccadé, chaotique,  dans une mise en scène presque surréaliste et une atmosphère très perturbante.

Love stream de John Cassavetes (1984) : Encore une fois,  Cassavetes nous entraîne  là  où presque aucun réalisateur ne s’est aventuré.  La chute de deux êtres fragiles, torturés, unis dans une lutte contre l’âpreté de la vie et la brutalité des relations humaines. Ils ont comme seule arme, la quête d’un amour absolu. Comme à chacun des films de ce génie, les émotions des personnages sont extrêmes, à la limite de la folie mais si vraies et si boulversantes.

PicsArt-3

Broken English de Zoé Cassavates  (2006) : Quelle fraîcheur que ce film réalisé par la fille de John Cassavetes et Gena Rowlands! L’actrice principale (la très mignonne Parker Posey), dans une performance remarquable,  interprète une jeune femme new yorkaise lassée de son travail, lassée des relations sans lendemain.
L’histoire peut sembler banale et pourtant, c’est avec intelligence et justesse que nous livre Zoé Cassavetes, un tableau urbain des relations amoureuses compliquées.

Harold & Maud de Hal Ashby (1972)C’est l’histoire d’une relation loin des conventions, entre un jeune garçon étrange et une femme fantasque, bien plus âgée.  Réalisé avec humour, tendresse et finesse, ce film insolite est une ode à l’amour, la liberté,  l’excentricité, la marginalité et à la vie aussi.

Mino Wong.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :