(Version actualisée Septembre 2015 : https://nodoxe.com/2015/10/15/la-rue-des-martyrs-paris-9-vaut-elle-le-deplacement-version-revue-et-corrigee/)

La rue des Martyrs, vous connaissez?  

La rue des Martyrs est située dans le 9ème arrondissement et s’étire de l’église Notre Dame de Lorette jusqu’au boulevard Rochechouard (pour la partie 9ème).  Vous êtes là au coeur du quartier  SoPi (South Pigalle), oui oui.

Cette rue tient son nom du martyr l’évêque Saint Denis, le plus ancien évêque de Paris qui, sous l’Empire Romain, fût décapité à cet endroit même. Le malheureux, tête coupée sous le bras,  emprunta cette rue pour se rendre d’un pas décidé au nord de Paris, à Saint Denis précisément, où son corps sans tête finît  par s’écrouler. La Basilique de Saint Denis fût ainsi, érigée à sa mémoire.

Mais qu’a-t-elle donc de si spéciale?!

Son architecture? non…. loin de là… les immeubles et façades ont en grande majorité un intérêt limité. Car ne l’oublions pas, ce quartier était populaire il y a encore vingtaine d’années. Mais, grâce -ou à cause- de la gentrification, le quartier et la rue sont, depuis quelques années, très en vogue à tel point que le mètre carré  atteint au minimum 10  000 euros quand il était encore à 4000 Euros il y a 10 ans.
Ce sont  ses commerces de bouche et sa population de camarades bourgeois et de célébrités qui font, aujourd’hui sa réputation.

Nodox aimant la critiquette, nous estimons que seuls quelques uns offrent une qualité certaine en termes de produits, service  et accueil. Nous excluons d’office les commerces  de bouche sans portes qui absorbent toute la pollution et la poussière de la rue et notamment les fromageries-charcuteries et les boucheries, à l’exception de deux ou trois boutiques (la charcuterie, les Papilles Gourmandes, à titre d’exemple).

♥Notre lieu favori reste le traiteur-restaurant Rose Bakery bien sûr que nous avons déjà cité, dans un précédent article (https://nodoxe.wordpress.com/2011/09/02/une-pizzaune-tarte/). Dans le même esprit anglosaxon décontracté, branché, wifisé et dans la tendance ‘latté art’, nous vous recommandons le coffee-shop Kooka Boora. Egalement, pour un bon chocolat accompagné d’un scone maison, n’hésitez  pas à y faire un tour.

♥Vous trouverez par ailleurs un très bon traiteur grec Pelops où tous les produits (boulettes keftedes, tarama, moussaka, délicieux blinis…) sont faits maison. Nous citerons également Yoom (pour faire plaisir à Céline la Blondine), un restaurant de dim sum (vapeurs asiatiques), mais qui conviendra surtout aux petits estomacs.

♥Dans une toute autre catégorie, rendez vous à  la librairie L’Atelier 9, un lieu agréable et bien achalandé. Juste à côté le fleuriste Des fleurs pour toi dispose d’une belle sélection (beaucoup de fleurs champêtres, pour ceux qui aiment se rouler dans les champs)

Mais, revenons à la bouche : une nouvelle pâtisserie a ouvert en fanfare fin 2011, Sébastien Gaudard, du nom de son chef. Nous n’aimons pas ce lieu pour des raisons tout à fait objectives:
1-Sébastien Gaudard fait pleurer ses employées si elles tentent de  faire goûter les brisures de chocolat maison aux clients  2-Nous avons surpris Sébastien tenant d’une main distraite une échelle, échelle sur laquelle se trouvait une employée qui changeait avec beaucoup de difficulté, une ampoule au plafond. Quelle galanterie! 3-Ses gâteaux sont très petits (une bouchée), très sucrés, chers et de qualité moyenne.

Viennent ensuite les boulangeries-pâtisseries, deux disciplines qui ne font pas toujours bon ménage.

Arnaud Delmontel,  prix de la meilleure baguette de Paris il y a près de 7 ans, s’est endormi sur ses lauriers: ♥la baguette est en effet très bonne mais les pâtisseries décevantes. Elles sont en majorité à base de mousse à la gélatine (mangue, coco, chocolat, caramel) ce qui lui permet de réaliser des économies d’échelle substantielles. De plus, les cakes sont en général rassis et les pains spéciaux infectes (pain aux céréales…etc).

Delmontel est suivi de près par la Maison Landemaine qui propose également une bonne baguette tradition mais que nous soupçonnons d’utiliser à forte dose de l’huile de palme dans ses viennoiseries  et ce à tel point que les cheveux de  ses employés nous semblent certains jours quelque peu graisseux.

Vous n’échapperez pas,  bien sûr à l’inévitable traiteur chinois et au restaurant de sushis chinois à éviter en toutes circonstances. Vous  ne vous arrêterez pas non plus au Fuxia,  la chaîne de pâtes italiennes qui propose une cuisine médiocre et où, a t-on appris de source sûre, les cuisiniers tapent les escalopes de veau parterre pour les attendrir.

♥Pour finir sur une note positive, les amateurs de choux à la crème seront ravis d’apprendre que la pâtisserie Popelini déjà présente dans le haut du Marais,  a récemment ouvert une boutique, dans la rue.
A noter également, l’inauguraton récente  du Pain Quotidien, réputé pour ses tartines et ses brunchs.

Bref, vous l’avez compris rue des Martyrs n’est pas un passage obligé mais vous ne regretterez pas d’y être passés. Mais ne vous sentez pas contraints de poursuivre la ballade à pied jusqu’à la ville de Saint Denis.

Extra 9: dans les alentours de la rue des Martyrs

♥Le vestiaire du Parisien (et de LA Parisienne) devra sans attendre se doter d’un complet ou d’une veste de la maison Husbands (rue Manuel), boutique haut de gamme, fondée en 2012. Les lignes sont sobres, les matières nobles et la confection très soignée. Mais, au delà du vêtement, il y a un état d’esprit, une culture de l’élégance et une volonté d’expliquer et de transmettre l’héritage moderne du costume masculin à travers différentes époques, dans ses interprétations les plus sophistiquées.  Et, tout cela est parfaitement incarné par son créateur Nicolas Gabard, un homme charmant, raffiné et d’une grande culture ( http://www.husbands-paris.com/ );

♥pour un martini blanc en milieu de journée , l’hôtel Amour (rue Navarrin) et sa terrasse intérieure arborée. Et le Glass, bar electro-rock, pour un  cocktail de fin de soirée;

♥pour une cuisine de bistrot de haute volée,  le restaurant le Pantruche (rue Victor Massé);

♥pour un dîner nordique,  le restaurant la Petite Sirène (rue Notre Dame de Lorette);

♥ pour une sélection de fromages affinés de qualité , le fromager l’Affineur affiné (rue Notre dame de Lorette).

M.  Noo°°

 

  1. elsa

    Merci une nouvelle fois, chère amie, pour ces bonnes adresses. Moi qui ait plutôt bon appetit (et un gros estomac) je recommande aussi vivement le resto Yoom (resto de dim sum). C’est impossible de sortir non rassasié de cet endroit surtout si vous goutez leur dessert (il y en a un chaud, à base de cacahouète qui est …absolument génial). Testez aussi le thé avec la fleur qui s’ouvre au moment de l’infusion…

    1. de Minos de La Noo

      Je crois effet savoir qu’Elsa a un bon coup de fourchette …. donc ok la prochaine fois nous ajouterons le dessert et le thé. une fleur dans un repas, c’est plein de romance et d’amour. L’amour c est merveilleux.Merci Franckie…

Commentaires fermés

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :